La moule

La moule (Mytilus spp.)

Le genre Mytilus regroupe plusieurs espèces de moules, dont deux principalement sont élevées par les mytiliculteurs des côtes Françaises : Mytilus edulis et Mytilus galloprovincialis. Leur écologie est très proche.

Où vit-elle ?

La moule vit principalement sur l’estran mais on peut également la trouver dans des gisements qui ne découvrent jamais. Elle vit le plus souvent en groupes compacts, attachés aux rochers par un filament, le byssus, qui lui permet de résister à l’arrachement par les vagues. En bas d’estran, sa présence est généralement limitée par ses prédateurs alors qu’en haut d’estran c’est plutôt la température et le dessèchement qui limitent son expansion. La moule bleue, Mytilus edulis, est retrouvée sur les côtes atlantiques et en Mer du Nord alors que la moule méditerranéenne, Mytilus galloprovincialis, est présente en Méditerranée, en Galice et en Bretagne.

Quelle est sa taille ?

Dans des conditions favorables, la moule bleue peut atteindre 6 à 8 cm en 2 ans alors qu’au contraire en haut d’estran elle peut mettre de 15 à 20 ans pour atteindre 2 à 3 cm. La moule méditerranéenne a une croissance plus rapide : dans les meilleures conditions, elle peut mesurer 8 cm au bout de sa première année.

Quel est son cycle de vie ?

La moule se reproduit au printemps, de mars à juin. Comme de nombreuses espèces marines, la fécondation a lieu dans la colonne d’eau et donne naissance à des larves qui se déplaceront au grès des courants. Cette phase larvaire de son cycle de reproduction dure de 3 semaines à 1 mois. Après, cette étape la larve se fixe sur des surfaces filamenteuses avant de coloniser des supports plus variés : rochers, structures artificielles ou flottantes.

Connaissez-vous ?

Le homard européen

Le homard européen, plus communément appelé homard bleu, est pêché le long des côtes françaises. Ce grand crustacé, roi des plateaux de fruits de mer, pourrait bien vous surprendre…

Lire la suite >
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin